Quels avantages fiscaux pour les propriétaires de logement en location au Québec?

Blogue

Vous venez de franchir le pas et vous voilà fraîchement propriétaire d’un joli petit triplex ou de quelques condos? Avant de commencer à planifier les rénovations ou de choisir les futurs locataires, il y a une question cruciale à laquelle vous devez vous intéresser : quels sont les avantages fiscaux pour vous, loueurs de biens immobiliers? Pas de panique, on vous explique tout ça !

Les déductions de dépenses : allégez votre fardeau fiscal

Première bonne nouvelle : en tant que propriétaires, vous pouvez déduire beaucoup de dépenses liées à la gestion et à l’entretien de votre logement en location. Voici quelques exemples pour vous donner l’eau à la bouche :

  • Intérêts hypothécaires : Les intérêts que vous payez sur votre prêt hypothécaire peuvent être déduits. Ça, c’est le genre de déduction qui fait plaisir, surtout en début d’année.
  • Réparations et entretien : Besoin de réparer la chaudière ou de changer les fenêtres? Ces dépenses sont déductibles! Mais attention, il y a une nuance : les grandes rénovations qui augmentent la valeur du bien doivent être amorties sur plusieurs années.
  • Taxes municipales et scolaires : On n’y pense pas toujours, mais vos taxes foncières aussi peuvent être déduites. Chaque montant compte, non?
  • Assurances : Le coût de votre assurance habitation pour le logement en location peut aussi réduire votre montant imposable.

Amortissement : l’astuce à long terme

Oui, c’est un mot un peu barbare, mais l’amortissement est votre allié! En gros, au lieu de déclarer une grosse dépense en une seule fois, vous répartissez cette dépense sur plusieurs années. Par exemple, si vous achetez un nouvel électroménager ou faites des améliorations majeures, vous pouvez étaler cette dépense sur plusieurs années et ainsi réduire votre revenu imposable annuellement.

Crédit d’impôt pour RénoVert : vert rime avec pas si cher

Vous pensez à refaire l’isolation de votre logement, ou à installer des fenêtres écoénergétiques? Bonne nouvelle : le programme RénoVert pourrait vous accorder un crédit d’impôt pour une partie de vos dépenses. En plus, ça plaira forcément à vos locataires soucieux de l’environnement, et augmentera la valeur de votre bien.

Le revenu net : faites attention!

Petit rappel : bien que toutes ces déductions soient formidables, n’oubliez pas que vous devez déclarer vos revenus locatifs. Le revenu net (c’est-à-dire vos revenus locatifs moins les dépenses admissibles) sera ajouté à votre revenu personnel pour déterminer votre imposition.

Conseil d’ami : consultez un pro!

Oui, je sais, on vous dit souvent que le meilleur ami du petit propriétaire, c’est un bon comptable. Et c’est vrai! Un professionnel peut vous aider à naviguer dans la jungle fiscale, vous assurant de ne rien manquer et d’optimiser vos avantages. Voilà c’est la fin de notre petit tour dans le monde des avantages fiscaux qui peut vous aider à maximiser vos revenus tout en minimisant votre stress. Alors continuez à offrir à vos locataires des logements frais et pimpants tout en gardant un œil sur votre portefeuille. À vos finances, prêts, déduisez!

Retrouvez également des informations sur le sujet sur le site de Revenu Québec.

10 July 2024 à 16:00